À propos

Il revient aujourd’hui au musée Saint-Raymond, en tant que lieu de conservation de l’ensemble des sculptures en marbre de la villa romaine de Chiragan, de répondre aux interrogations d’un public toujours plus nombreux mais souvent dérouté face à ces austères visages impériaux ou à ces dieux qui lui sont plus ou moins familiers. Deux démarches concomitantes ont été entreprises à ce sujet par l’institution toulousaine depuis la restructuration globale du bâtiment et la modernisation des espaces d’exposition à la fin du siècle dernier. D’une part, Daniel Cazes, alors conservateur en chef et directeur, accorda, en 1999, une place importante aux sculptures de la villa dans son ouvrage général du musée, destiné à une large audience. De l’autre, un travail d’ordre scientifique fut engagé par Jean-Charles Balty, dès 1995, auquel se joignit Emmanuelle Rosso, à partir de 2011. La rigueur qui caractérise ces études, enrichie par l’abondance des images, permirent d’apporter un éclairage édifiant sur la série des portraits de Chiragan. Il s’agissait là d’un substantiel outil pour les chercheurs, étudiants et passionnés.

Livrer aujourd’hui une synthèse de ces différentes sources devenait fondamental. Elle s’appuie en grande partie, sur les études précédemment citées auxquelles s’ajoutent les travaux d’universitaires et de chercheurs internationaux, régulièrement référencés dans ce catalogue. La pertinence de leurs analyses a largement contribué, depuis une quarantaine d’années, au renouvellement de notre regard sur la sculpture romaine. La démarche est bien entendu enrichie du travail de recherche au sein même du musée et de la réalisation d’une campagne photographique de l’ensemble des sculptures exposées.

Afin de faciliter l’accès à ces ressources et leur offrir l’opportunité de nourrir d’autres travaux d’étude ou d’être réexploitées dans des contextes et domaines divers, les contenus sont publiés sous licence ouverte en conformité avec la politique d’open data de la Mairie de Toulouse. La chaîne d’édition inspirée de celle des publications du Getty Museum, est constituée de modules indépendants et basée sur l’utilisation d’outils open source et collaboratifs à partir desquels est par ailleurs générée la version imprimée. Cette réalisation innovante réinvente la forme traditionnelle du catalogue de collection muséale.

Christelle Molinié et Pascal Capus

Crédits

Directrice de la publication : Laure Barthet, conservateur du Patrimoine, directrice du musée Saint-Raymond, musée d’Archéologie de Toulouse

Auteurs des textes : Pascal Capus, responsable des collections de sculptures romaines et numismatiques. Texte d’introduction de la partie 3 écrit en collaboration avec Chloé Damay, doctorante en archéologie. Certaines notices relatives aux portraits ont été rédigées à partir des travaux de Jean-Charles Balty, Daniel Cazes et Emmanuelle Rosso.

Développement du système de publication : Antoine Fauchié

Conception graphique et interactive, développement web : Julie Blanc

Photographies : Daniel Martin

Coordination éditoriale : Christelle Molinié, responsable des ressources documentaires

Infographie du plan de la villa Chiragan (introduction) : Pierre Pisani (Service archéologique de Toulouse Métropole) et Emanuelle Guillemot, mise en intéraction par Julie Blanc

Typographies : Orkney par Hanken Design Co., Bellaza par Eduardo Tunni"

Citer cet ouvrage

Capus P., Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne .
9782909454412

Téléchargements

Données des notices sous forme de tableur (CSV, 24 Ko)

Ensemble des images des notices (JPG, 660 Mo)

Sources du catalogue

Les sources du catalogue, contenus et système de publication, sont disponibles en ligne : https://gitlab.com/musee-saint-raymond/villa-chiragan/