Partie 2 Galerie des portraits

Buste d’un inconnu

0%
Buste d’un inconnu
Buste d’un inconnu
Buste d’un inconnu
Buste d’un inconnu
Buste d’un inconnu
Buste d’un inconnu
Buste d’un inconnu
Buste d’un inconnu
Date de création
Fin du IIe - début du IIIe siècle
Type
dit « Palazzo Corsini – Toulouse »
Matériau
Marbre de Göktepe 4 (Turquie)
Dimensions
H. 82 x l. 58 x L. 58 x P. 34 (cm)
Numéro d’inventaire
Ra 72

Malgré l’amputation qui la caractérise, cette œuvre demeure un très beau portrait, drapé dans un paludamentum frangé, maintenu par une fibule à rosace et laissant déborder le haut de la tunique. Ernest Roschach précise, dans son catalogue de 1865 : « (le comte) de Clarac, qui a vu le buste sortant des fouilles, nous apprend que le haut de la tête avait été ajouté très anciennement, car le marbre était disposé de manière à y fixer une pièce détachée » E. Roschach, Catalogue des antiquités et des objets d’art, Toulouse, 1865, p. 36-37, no 72.. Ainsi les anciennes photographies nous présentent-elle une effigie complète, restaurée au moyen de plâtre teinté, complétant le bout du nez ou encore la fibule à rosace, et restituant une coiffure, arbitrairement recomposée à partir de quelque modèle connu.

Si Alexande Du Mège, dès 1828, avait reconnu dans ce buste, de manière catégorique, un portrait de l’empereur Gallien, on ne peut que refuser cette attribution A. Du Mège, Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le musée de Toulouse, Toulouse, 1828, no 140.. Les abondantes boucles du portrait de Chiragan ne trouvent pas de parallèle dans le portrait monétaire. La chevelure du fils de Valérien est en effet caractérisée, sur les frappes, par de longues mèches ondulées, également visibles sur les portraits en marbre associés à cet empereur, dont le plus célèbre, découvert à Rome, dans la Maison des Vestales, près du Forum. De même doit-on écarter l’hypothèse d’une effigie de Macrin, instigateur de l’assassinat de Caracalla auquel il succéda en avril 217, régnant depuis Antioche et l’Orient méditerranéen et lui-même exécuté en juin 218. Si le bourrelet sus-orbitaire et les sillons du front se retrouvent bien sur les effigies monétaires de cet empereur, ni le dessin de la barbe ni le nez busqué, au contraire assez fortement concave sur les frappes, ne s’accordent avec le profil officiel de l’usurpateur. Il faut donc abandonner un quelconque rapprochement avec un portrait impérial et voir dans cette belle effigie, selon J.-C. Balty, le buste d’un haut fonctionnaire de l’Empire qui appartient au type dit « Palazzo Corsini – Toulouse » et doit être daté du début du règne de la dynastie des Sévères J.-C. Balty, Les portraits romains : L’époque des Sévères (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse, 2020 (à paraître)..

P. Capus

Bibliographie

  • Balty 2020 (à paraître) J.-C. Balty, Les portraits romains : L’époque des Sévères (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse
    .
  • Du Mège 1835 A. Du Mège, Description du musée des Antiques de Toulouse, Toulouse
    .
  • Du Mège 1828 A. Du Mège, Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Espérandieu 1908 É. Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, 2. Aquitaine, Paris
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Rachou 1912 H. Rachou, Catalogue des collections de sculpture et d’épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Roschach 1865 E. Roschach, Catalogue des antiquités et des objets d’art, Toulouse
    .
  • Roschach 1892 E. Roschach, Catalogue des musées archéologiques de la ville de Toulouse : Musée des Augustins, Musée Saint-Raymond, Toulouse
    .
  • Wood 1986 S. Wood, Roman Portrait Sculpture, 217-260 A.D. : The Transformation of an Artistic Tradition (Columbia Studies in the Classical Tradition), Leyde
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Buste d’un inconnu", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_ra_72>.