Partie 4 L’antiquité tardive

Chapiteau de pilastre

0%
Chapiteau de pilastre
Date de création
Fin du IIIe siècle
Matériau
Marbre
Dimensions
H. 20 x l. 30 x P. 8,5 (cm)
Numéro d’inventaire
2000.180.1

Si le style de ce chapiteau doit être rattaché au corinthien, caractérisé par des rangées de feuilles superposées, le sculpteur se libère ici des conventions de l’époque classique. Les feuilles, grasses et plates, se distinguent les unes des autres au moyen de percements en forme de goutte, réalisés au trépan (sorte de foret). Il s’agit là d’une pratique qui ressort davantage de l’esthétique orientale. C’est bien vers l’Asie Mineure, et notamment Constantinople, qu’il faut se tourner pour constater une similarité de composition et de technique de taille. Ainsi, cet élément de couronnement renvoie-t-il, une fois encore, à l’engagement, au sein de la villa de Chiragan, d’ateliers d’origine orientale, au moins soumis aux courants esthétiques favorisés en Asie Mineure.

P. Capus

Bibliographie

  • Balmelle 2001 C. Balmelle, Les demeures aristocratiques d’Aquitaine : société et culture de l’Antiquité tardive dans le Sud-Ouest de la Gaule (Mémoires 5 – Aquitania, suppl. 10), Bordeaux-Paris
    .
  • Cazes 1999 D. Cazes, Le Musée Saint-Raymond : musée des Antiques de Toulouse, Toulouse-Paris
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Kramer 1994 J. Kramer, Korinthische Pilasterkapitelle in Kleinasien und Konstantinopel : antike und spätantike Werkstattgruppen, Tübingen
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Chapiteau de pilastre", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_2000_180_1>.