Partie 4 L’antiquité tardive

Fragment d’un pilastre ou d’un jambage de porte

0%
Fragment d’un pilastre ou d’un jambage de porte
Date de création
Fin du IIIe siècle
Matériau
Marbre
Dimensions
H. 197 x l. 64 x P. 12 (cm)
Numéro d’inventaire
Ra 23 a

La doucine de l’encadrement de ce pilastre est ornée de palmettes. Un grand rinceau feuillu et fleuri naît d’un splendide culot d’acanthe. Il est peuplé d’oiseaux, de papillons, d’un lézard, d’un serpent, d’un escargot et d’un criquet.

Les rinceaux jaillissant d’un culot d’acanthe et formant un candélabre ou encore, à l’image de ces exemplaires de Chiragan, une superposition de volutes donnant naissance à des fleurs, représentent un motif récurrent depuis l’époque grecque. G. Sauron a souligné le rôle symbolique de l’acanthe, si généreusement présente sur les parois de l’enclos de marbre de l’Autel de la Paix d’Auguste (Ara Pacis Augustae), inauguré en 13 avant n. è. ; l’acanthe y formait « les plus vastes rinceaux de surface conservés de l’antiquité grecque et romaine » G. Sauron, L’histoire végétalisée : ornement et politique à Rome, Paris, 2000, p. 30.. Car le monument voulu par Auguste manifestait le retour de l’âge d’or, après les guerres civiles auxquelles avait su mettre fin l’héritier de César. Une plante, donc, et aussi des animaux, au service d’un programme politique, sous l’égide d’Apollon et vigoureusement étayé par la poésie de Virgile G. Sauron, L’histoire végétalisée : ornement et politique à Rome, Paris, 2000, p. 76-80 et 115-116.. La composition fera florès.

Il est possible que les grands pilastres de Chiragan aient servi d’éléments de séparation des reliefs d’Hercule. Si l’on admet l’insertion des médaillons des dieux à ce grand décor de marbre, l’ensemble composait alors une sorte de vaste poème allégorique. Ainsi la victoire et le renouveau étaient-ils placés sous l’autorité divine, vecteurs de la bonne fortune à laquelle participait également la luxuriance des acanthes, peuplées de créatures.

P. Capus

Bibliographie

  • Bulletin municipal 1936 Bulletin municipal, Toulouse
    .
  • Cazes 1999 D. Cazes, Le Musée Saint-Raymond : musée des Antiques de Toulouse, Toulouse-Paris
    .
  • Du Mège 1835 A. Du Mège, Description du musée des Antiques de Toulouse, Toulouse
    .
  • Du Mège 1828 A. Du Mège, Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Massendari 2006 J. Massendari, La Haute-Garonne : hormis le Comminges et Toulouse 31/1 (Carte archéologique de la Gaule), Paris
    .
  • Nodier et al. 1833 C. Nodier, J. Taylor, A. de Cailleux, T. Fragonard, A. Dauzats, Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France, Paris
    .
  • Rachou 1912 H. Rachou, Catalogue des collections de sculpture et d’épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Roschach 1892 E. Roschach, Catalogue des musées archéologiques de la ville de Toulouse : Musée des Augustins, Musée Saint-Raymond, Toulouse
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Fragment d’un pilastre ou d’un jambage de porte", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_ra_23_a>.