Partie 2 Galerie des portraits

Tête d’homme

0%
Tête d’homme
Tête d’homme
Tête d’homme
Tête d’homme
Tête d’homme
Tête d’homme
Tête d’homme
Tête d’homme
Date de création
Entre 195 et 205
Type
« Pérouse - Toulouse »
Matériau
Marbre de Göktepe 3 (Turquie)
Dimensions
H. 37 x l. 24,5 x P. 25 (cm)
Numéro d’inventaire
Ra 73 g

Gallien, Tétricus, ces noms d’empereurs du IIIe siècle ont été successivement proposés pour identifier le personnage, qui n’est cependant pas un empereur mais un personnage important de son entourage comme l’indique la présence d’une réplique à Pérouse, reconnue par G. Dareggi G. Dareggi, « A Proposito Di Un Ritratto Virile Di Età Imperiale », Mélanges de l’École française de Rome. Antiquité, 100, 1, 1988, p. 321‑330, en partic. p. 322-323, fig. 2 et 4, p. 321-322, fig. 1 et 3.. Ce portrait, d’une extraordinaire qualité plastique, se signale dès l’abord par la fougue qui émane d’un très net mouvement de la tête vers la droite — mouvement que souligne la direction du regard — et par une chevelure assez bouffante, aux longues mèches frontales légèrement soulevées par rapport à la surface du front, qui imprime également à l’ensemble un réel dynamisme. Plus lisses sur le dessus du crâne et à l’arrière, les cheveux descendent assez bas dans la nuque. La barbe, rase, remonte jusque sous les pommettes et « mange » tout le bas du visage — ce qui a vraisemblablement conduit à y reconnaître autrefois un portrait de Gallien. À la différence de l’exemplaire toulousain, la tête de Pérouse présente une inclinaison du visage et une direction du regard vers la gauche ; sa facture est également beaucoup moins soignée.

Le type de coiffure adopté, aux longs cheveux peignés près du crâne mais où les mèches frontales se répartissent de façon assez symétriques à partir d’une fourche plus ou moins axiale, caractérise toute une série de portraits de jeunes gens et d’hommes d’âge mûr qui sont, dans l’ensemble, contemporains des premières effigies de Caracalla et Géta.

D’après J.-C. Balty 2020, Les Portraits Romains : L’époque des Sévères, Toulouse, p. 211-215.

Bibliographie

  • Balty, Cazes 2021 J.-C. Balty, D. Cazes, Les portraits romains, 1 : L’époque des Sévères, 1.3 (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse
    .
  • Cazes 1999 D. Cazes, Le Musée Saint-Raymond : musée des Antiques de Toulouse, Toulouse-Paris
    .
  • Dareggi 1988 G. Dareggi, « A Proposito Di Un Ritratto Virile Di Età Imperiale », Mélanges de l’École française de Rome. Antiquité, 100, 1, p. 321‑330
    .
  • Du Mège 1835 A. Du Mège, Description du musée des Antiques de Toulouse, Toulouse
    .
  • Espérandieu, Lantier 1907 É. Espérandieu, R. Lantier, Recueil général des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine, 1 (Collection de documents inédits sur l’histoire de France), Paris
    .
  • Fittschen 1971 K. Fittschen, « Zum angeblichen Bildnis des Lucius Verus im Thermen-Museum », Jahrbuch des Deutschen Archäologischen Instituts, 86, p. 213‑252
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Rachou 1912 H. Rachou, Catalogue des collections de sculpture et d’épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Roschach 1892 E. Roschach, Catalogue des musées archéologiques de la ville de Toulouse : Musée des Augustins, Musée Saint-Raymond, Toulouse
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Tête d’homme", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_ra_73_g>.