Partie 2 Galerie des portraits

Buste de jeune homme

0%
Buste de jeune homme
Buste de jeune homme
Buste de jeune homme
Buste de jeune homme
Buste de jeune homme
Buste de jeune homme
Buste de jeune homme
Buste de jeune homme
Date de création
Vers 120
Matériau
Marbre de Göktepe 4 (Turquie)
Dimensions
H. 63 x l. 43 x P. 26 (cm)
Numéro d’inventaire
Ra 73 a

Ce buste est un des plus beaux portraits d’inconnus de la collection du musée Saint-Raymond. Le type de coiffure présenté s’inspire de celui des portraits de Trajan ; mais les cheveux ont plus de volume et leurs mèches un mouvement plus ondoyant et animé, qui annonce déjà les effigies d’Hadrien.

Quelques éléments permettent d’affiner la datation. Au nombre de ceux-ci, l’absence d’indication de l’iris sur le globe de l’œil, comme de la pupille, précision à l’origine apportée par la polychromie, aujourd’hui disparue. Ce n’est qu’à partir de 130 environ que l’on incisera et que l’on forera ces détails oculaires. Ici, les yeux demeurent lisses. On ne peut donc descendre la date de l’œuvre au-delà de cette limite. Un critère supplémentaire est celui de la forme même du buste : toute représentation du haut de l’abdomen est absente, comme sur un buste d’Buste d’Hadrien, British Museum, Carole Raddato / Wikimedia Commons CC BY-SAHadrien du British Museum, datable d’entre 118 et 121, voire de 119 très exactement (troisième consulat de l’empereur). Par conséquent, une date proche de 120 semble bien s’imposer.

On ne peut rattacher un nom à ce portrait de qualité ; cependant, une tête, malheureusement très dégradée, du Palais du Quirinal, à Rome, pourrait représenter le même personnage. Ce jeune garçon n’était donc pas n’importe qui et si ce type de portrait héroïsé (car son torse est dénudé) et l’âge de l’individu ne permettent guère d’y voir un haut fonctionnaire impérial, comme ce sera le cas à la fin du IIe et au IIIe siècle pour plusieurs portraits « privés » de Chiragan ; au moins l’existence même d’une réplique à Rome montre-t-elle bien les relations étroites existant entre la villa et le « centre du pouvoir ».

D’après J.-C. Balty 2012, Les portraits romains , 1 : Le siècle des Antonins, 1.2 (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse, p. 119-130.

Bibliographie

  • Balty, Cazes 2005 J.-C. Balty, D. Cazes, Les portraits romains , 1 : Époque julio-claudienne, 1.1 (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse
    .
  • Balty, Cazes, Rosso 2012 J.-C. Balty, D. Cazes, E. Rosso, Les portraits romains , 1 : Le siècle des Antonins, 1.2 (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse
    .
  • Cazes 1999 D. Cazes, Le Musée Saint-Raymond : musée des Antiques de Toulouse, Toulouse-Paris
    .
  • Daltrop 1958 G. Daltrop, Die stadtrömischen männlichen Privatbildnisse Trajanischer und Hadrianischer Zeit, Münster
    .
  • Espérandieu 1908 É. Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, 2. Aquitaine, Paris
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Massendari 2006 J. Massendari, La Haute-Garonne : hormis le Comminges et Toulouse 31/1 (Carte archéologique de la Gaule), Paris
    .
  • Musée Saint-Raymond 2011 Musée Saint-Raymond, L’image et le pouvoir : le siècle des Antonins. Exposition, Musée Saint-Raymond, Toulouse, 19 novembre 2011-18 mars 2012, Toulouse
    .
  • Musée Saint-Raymond 1995 Musée Saint-Raymond, Le regard de Rome : portraits romains des musées de Mérida, Toulouse et Tarragona. Exposition, Mérida, Museo nacional de arte romano ; Toulouse, Musée Saint-Raymond ; Tarragone, Museu nacional arqueològic de Tarragona, 1995, Toulouse
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Buste de jeune homme", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_ra_73_a>.