Partie 4 L’antiquité tardive

Hygie

0%
Hygie
Hygie
Hygie
Hygie
Hygie
Date de création
Fin du IIIe siècle
Matériau
Marbre de Saint-Béat (Haute-Garonne)
Dimensions
H. 76 x l. 73 x P. 35 (cm)
Numéro d’inventaire
Ra 34 k

Hygie était une personnification de la santé, de la propreté et de l’hygiène. Comme son père Esculape, elle est associée à un serpent qui, souvent, boit dans une coupe ; une coupe au serpent devenue l’emblème des pharmaciens. Le reptile ondule ici entre les épaules de la déesse.

P. Capus

Bibliographie

  • Landes 1992 C. Landes (éd.), Dieux guérisseurs en Gaule romaine. Exposition, Musée archéologique Henri Prades, Lattes, 1992, Lattes
    .
  • Rodà 2007 I. Rodà (éd.), Roma S.P.Q.R : Senatus Populus Que Romanus, Madrid
    .
  • Espérandieu 1908 É. Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, 2. Aquitaine, Paris
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Long 1987 C.R. Long, The Twelve Gods of Greece and Rome, Leyde-NewYork-Copenhague
    .
  • Massendari 2006 J. Massendari, La Haute-Garonne : hormis le Comminges et Toulouse 31/1 (Carte archéologique de la Gaule), Paris
    .
  • Pierron 1992 J. Pierron, « Médaillons représentant Hygie et Esculape », Le Jardin des Antiques. Bulletin des Amis du Musée Saint-Raymond, octobre, p. 5‑6
    .
  • Rachou 1912 H. Rachou, Catalogue des collections de sculpture et d’épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Musée Saint-Raymond 2011 Musée Saint-Raymond, L’essentiel des collections (Les guides du MSR), Toulouse
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Hygie", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_ra_34_k>.