Partie 4 L’antiquité tardive

Portrait de Valeria Maximilla (?)

0%
Portrait de Valeria Maximilla (?)
Portrait de Valeria Maximilla (?)
Portrait de Valeria Maximilla (?)
Portrait de Valeria Maximilla (?)
Portrait de Valeria Maximilla (?)
Portrait de Valeria Maximilla (?)
Portrait de Valeria Maximilla (?)
Données biographiques
Fille de l’empereur Galère (César puis Auguste), épouse de l’empereur Maxence
Vers 280 – après 312
Date de création
Fin du IIIe siècle
Matériau
Marbre de Saint-Béat (Haute-Garonne)
Dimensions
H. 32,5 x l. 26,5 x P. 24,5 (cm)
Numéro d’inventaire
Ra 127

Ce portrait pourrait bien être celui de la fille de Galère (César de Dioclétien), qui épousa Maxence en 293. On ne connaît aucun autre exemple de ce type de coiffure dans le portrait antique (curieusement, d’anciennes photographies nous montrent des exemples tout à fait similaires dans la tradition folklorique de Croatie). Si la mode des coiffures « à côtes de melon » remonte au IIe siècle (avec l’impératrice Faustine la Jeune), jamais celle-ci n’atteignit une aussi grande complexité qu’ici. Coiffeurs et perruquiers romains, on le sait, se surpassaient dans le cadre de leur art.

Cette œuvre, par sa facture et ses proportions, renvoie aux portraits qui l’entourent. Cette série forme un ensemble familial exceptionnel sous la forme de sculptures monumentales, en pied, dont, malheureusement, seules les têtes subsistent.

D’après J.-C. Balty, Les portraits romains , La Tétrarchie, 1.5 (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse, 2008, p. 111-122.

Bibliographie

  • Ensoli, La Rocca 2000 S. Ensoli, E. La Rocca (éd.), Aurea Roma : dalla città pagana alla città cristiana. Mostra, Palazzo delle esposizioni, Roma, 22 dicembre 2000-20 aprile 2001, Rome
    .
  • Balmelle 2001 C. Balmelle, Les demeures aristocratiques d’Aquitaine : société et culture de l’Antiquité tardive dans le Sud-Ouest de la Gaule (Mémoires 5 – Aquitania, suppl. 10), Bordeaux-Paris
    .
  • Balty, Cazes 2008 J.-C. Balty, D. Cazes, Les portraits romains , 1 : La Tétrarchie, 1.5 (Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosane), Toulouse
    .
  • Bergmann 1999 M. Bergmann, Chiragan, Aphrodisias, Konstantinopel : zur mythologischen Skulptur der Spätantike (Palilia), Wiesbaden
    .
  • Cazes 1999 D. Cazes, Le Musée Saint-Raymond : musée des Antiques de Toulouse, Toulouse-Paris
    .
  • Espérandieu 1908 É. Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, 2. Aquitaine, Paris
    .
  • Hannestad 1994 N. Hannestad, Tradition in Late Antique Sculpture : Conservation, Modernization, Production (Acta Jutlandica. Humanities Series), Aarhus
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Massendari 2006 J. Massendari, La Haute-Garonne : hormis le Comminges et Toulouse 31/1 (Carte archéologique de la Gaule), Paris
    .
  • Rachou 1912 H. Rachou, Catalogue des collections de sculpture et d’épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Rosso 2006 E. Rosso, L’image de l’empereur en Gaule romaine : portraits et inscriptions (Archéologie et histoire de l’art), Paris
    .
  • Musée Saint-Raymond 1995 Musée Saint-Raymond, Le regard de Rome : portraits romains des musées de Mérida, Toulouse et Tarragona. Exposition, Mérida, Museo nacional de arte romano ; Toulouse, Musée Saint-Raymond ; Tarragone, Museu nacional arqueològic de Tarragona, 1995, Toulouse
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Portrait de Valeria Maximilla (?)", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_ra_127>.