Partie 4 L’antiquité tardive

Tête nue d’Hercule

0%
Tête nue d’Hercule
Tête nue d’Hercule
Tête nue d’Hercule
Date de création
Fin du IIIe siècle
Matériau
Marbre de Saint-Béat (Haute-Garonne)
Dimensions
H. 31 x l. 22 x P. 20 (cm)
Numéro d’inventaire
Ra 28 a

Cette tête juvénile dépendait sans aucun doute du cycle des Travaux d’Hercule. Il s’agit, très probablement, de la première épreuve : l’étouffement du lion, à Némée, dans le Péloponnèse D. Cazes, Le Musée Saint-Raymond : musée des Antiques de Toulouse, Toulouse-Paris, 1999, p. 86.. Aucune arme ne pouvant pénétrer la peau du félin, Hercule l’étouffa donc. Il se servit ensuite des griffes du fauve pour le dépecer. Cette léonté devint la cuirasse qui, à l’avenir, le protégerait.

Ainsi, le visage glabre et l’absence de la dépouille du fauve en guise de couvre-chef, que le héros devait donc endosser dans tous les autres Travaux de la série, sont autant d’indices décisifs pour la reconnaissance de cet épisode qui prenait la forme d’une épreuve initiatique. Le mythe du héros combattant le lion trouve des parallèles dans les civilisations les plus anciennes, en particulier au Proche-Orient avec notamment le récit légendaire du roi Gilgamesh. Le lion représentait toutes les forces de la nature que seul un héros, autrement dit un être personnifiant la suprématie humaine, pouvait contrarier avant de se les accaparer. Comparable aux préceptes d’une éducation aristocratique à la grecque (paideia), la lutte contre un être fabuleux, ou réputé invulnérable, autorise l’élévation et le passage à un niveau d’action supérieur C.P. Presicce, « Eracle e il leone: paradeigma andreias (Pl. XVIII-XXV) », C. Bonnet, C. Jourdain-Annequin, V. Pirenne-Delforge (éd.), Le Bestiaire d’Héraclès : IIIe Rencontre héracléenne (Kernos suppléments), Liège, 2013, p. 141‑150, p. 141-142.. Hercule, encore jeune, sera donc autorisé à poursuivre sa mission, héroïque, bien plus que valeureuse.

P. Capus

Bibliographie

  • Cazes 1999 D. Cazes, Le Musée Saint-Raymond : musée des Antiques de Toulouse, Toulouse-Paris
    .
  • Du Mège 1835 A. Du Mège, Description du musée des Antiques de Toulouse, Toulouse
    .
  • Du Mège 1828 A. Du Mège, Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le musée de Toulouse, Toulouse
    .
  • Espérandieu 1908 É. Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, 2. Aquitaine, Paris
    .
  • Joulin 1901 L. Joulin, Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane, Paris
    .
  • Massendari 2006 J. Massendari, La Haute-Garonne : hormis le Comminges et Toulouse 31/1 (Carte archéologique de la Gaule), Paris
    .
  • Rachou 1912 H. Rachou, Catalogue des collections de sculpture et d’épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse
    .

Pour citer cette notice

Capus P., "Tête nue d’Hercule", dans Les sculptures de la villa romaine de Chiragan, Toulouse, 2019, en ligne <https://villachiragan.saintraymond.toulouse.fr/ark:/87276/a_ra_28_a>.